Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Tout sur les Bougies

Tout sur les Bougies 22 Fév 2010 19:23 #7274

  • Micland16
  • Portrait de Micland16
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Messages : 6323
Les bougies

Sur nos Moteurs thermiques, la bougie se révèle comme un élément indispensable qui va créer l’allumage du moteur en provoquant une petite détonation entre le carburant, et l’air au moment de la pénétration dans le cylindre du carter moteur.

Comment choisir sa bougie ?
Pour commencer, il faut s’enlever de l’idée d’utiliser des bougies froides quand il faut chaud et des bougies chaudes quand il fait froid.
Ce raisonnement possède sa part de vérité, mais il ne se vérifie qu’en cas d’écart de température très important de plus ou moins 50°C.
Les critères qui apporteront le bon choix de la bougie seront plutôt le régime maximum du moteur du moteur ainsi que le pourcentage de nitrométhane contenu dans le carburant.

Pour avoir une petite idée des indices de bougie, il faut savoir qu’une bougie chaude amène a une bonne combustion à bas régime (meilleurs reprise), mais compte tenu de l’explosion prématurée du carburant dans le cylindre, elle aura tendance à freiner le régime maximal du moteur.
Ce type de bougie concerne les indices de bougies en dessous du chiffre N°5 et s’adapteras parfaitement avec des moteurs à tirette prévu pour le loisir.

La chiffre N°5 dépassé, on peut considérer la bougie comme froide, elle s’adresse aux moteurs plus performants.
Il faut ajouter à cela que dès lors que le taux de nitrométhane dépasse les 20%, il devient inévitable de rouler avec une bougie froide, sinon le filament de la bougie risque de fondre.

Les repères sur la bougie:
Sur une bougie on retrouve sur une face des six qui la compose un numéro qui détermine le diamètre du filament.
La taille du filament grossit proportionnellement au numéro de la bougie choisi.
Ainsi, une bougie d’indice N°1 seras équipée d’un petit filament donc une bougie dite chaude.
Au contraire, une bougie d’indice N°7 seras équipée d’un filament plus gros, par conséquent, un temps de chauffe plus important.

Dans la pratique:
Le choix de la bougie va se répercuter sur les prestations du moteur, les symptômes sont les suivant:
- Votre moteur fonctionne très bien à bas régime, mais à du mal à prendre des tours, vous grillez facilement vos bougies. Il faut donc monter en indice. Il seras nécessaire de visser quelques peu la vis de reprise pour stabiliser le ralenti à froid.
- Ici, aucun problème de vitesse de pointe, mais les reprises sont pataudes, ainsi que le ralenti est instable. Le moteur a même du mal à rester au ralenti sans caler. Dans ce cas, il faudra revenir vers des indices de bougies inférieurs.

Cas particulier:
En effet, il y a un cas particuliers vis à vis des bougies. La majorité des bougies vendus dans le commerce sont standards, c’est à dire qu’elles possèdent un joint en cuivre ou en aluminium pour assurer l’étanchéité. Pratique et fiable en loisir, ce type de bougie possède quelques problème d’étanchéité parfois mais à cela il faut savoir que toutes les bougies n’ont pas la même longueur, ce qui aura comme conséquence une position mal approprié du filament dans l’insert, ce qui apportera quelques problèmes au niveau de allumage du moteur et même parfois, le culot de la bougie risque de taper contre le haut du piston (cas que je n’ai jamais rencontré heureusement)

C’est ainsi qu’il a été créer la bougie dite “Turbo , ce type de bougie n’as pas besoin de joint d’étanchéité du fait que le siège de la bougie est conique et s’adapte alors parfaitement à la partie supérieure de la chambre de combustion dans l’insert, l’étanchéité est alors sans faille et offre un rendement bien supérieure à une bougie “Standard”.
Ce type de bougie est principalement utilisée en piste du fait de leur plus grande souplesse d’utilisation à bas régime et de meilleurs performances à haut régime.
Comme les bougies standard, la bougie Turbo est proposée de plusieurs indices, mais ces derniers descendent rarement en dessous de la moyenne, c’est à dire N°5 car ce type de bougie est plutôt destinée aux moteurs de compétition.
Cependant, il ne faut pas oublier ce dernier point, ce type de bougie conique nécessite un insert spécifique ! Il ne faut en aucun cas l’installer sur un moteur classique donc l’installation n’est pas prévu.

L’état, le diagnostic de la bougie:
La bougie d’origine offre en son culot un aspect brillant, au fur et à mesure que l’on va rouler, une petite couleur va déterminée alors une base de données précieuse à l’utilisateur qui renseigne sur l’état de la carburation.

Plusieurs diagnostic sont possible:
1/ Après avoir démonté la bougie de son insert, le filament et le culot de la bougie quasiment identique à l’état d’origine, c’est le cas de figure idéal qui prouve le bon réglage de la carburation et du bon carburant utilisé.
2/ Cette fois, c’est noirci, calaminé, votre moteur tourne trop riche. Il faudra donc refermer le pointeau pour atténuer ce problème.
Le carburant pourra lui aussi être mis en cause du fait de l’huile utilisée pour le mélange.
3/ Ici, le filament est abîmé, voir même absent ! Dans ce cas, le moteur à tourné trop pauvre, ou un même un taux de compression trop élevé !
Démonter le moteur et en vérifier l’état. Après vérification, si tout est dans l’ordre, rouvrir partout, surtout la richesse !
Si nécessaire, vous pourrez installer quelques petits joint de décompression entre la chemise et l’insert disponible dans tous bon magasin de modélisme.
Aspect / Réglage / Commentaire(s)
Brillant, Propre => Bon => Ne rien changer
Gris mat, Piqué => Trop pauvre => Changer la bougie et ouvrir la Richesse
Spirale déformée et irrégulière (ou cassée) => Trop pauvre => Changer la bougie et ouvrir la Richesse
Brun, Gras => Trop riche => Fermer la Richesse
Calaminé, Noirci => Trop riche => Fermer la Richesse, Carburant trop gras


Une bougie type Normal , ici un joint d'étanchéité est indispensable pour qu'il n'y ai pas de fuite.


Une bougie type Turbo , avec celle-ci, le joint d'étanchéité n'est pas à utiliser, malgré tout l'étanchéité seras sans faille lors du fonctionnement du moteur.

Les points à retenir:
-Si vous roulez en “loisir”, il est inutile d’employer un carburant de plus de 15%, cela préservera votre moteur et aussi votre bougie.
-Dès le démarrage, ne pas laisser le soquet trop longtemps sur la bougie sous peine de la griller. un lap de temps de 10 secondes maximum est bien.
-Il vaut mieux rouler avec un moteur trop riche qui manque de couple qu’un moteur trop pauvre qui à coup sur ne vous fera pas de cadeaux dans l'avenir.
@+ Michaël
TT 1/8 4x2 MBX8 / moteur Top 5 Elite / Carburant LABEMA
TT 1/8 4x4 Mugen MBX8 / moteur Top 5 Elite / Carburant LABEMA
TT 1/10 4x2 Durango DEX-210 / controleur Hobbywing 120A v2.1 / moteur LRP X12 9,5 tours
Radio DX4R SPEKTRUM
Merci à LABEMA pour la confiance
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Tout sur les Bougies 23 Fév 2010 00:02 #7281

Tres jolie et tres explicite fiche technique
les mulots
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Tout sur les Bougies 23 Fév 2010 18:00 #7282

En voilà un post utile !

merci Président !
THUNDER TIGER MTA4 S50 SLEDGE HAMMER
HPI BAJA 5B 2.0
CEN MATRIX TR ARENA + losi 454
CEN MATRIX PRO FACTORY RACE EDITION + P5XLT
CEN MG16 TC juste pour le plaisir de voire sa jolie bouille toute ronde

TRAXXAS STAMPEDE ( V1 ) carro perso Pokemon
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Tout sur les Bougies 24 Fév 2010 06:52 #7285

  • Martial
  • Portrait de Martial
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Messages : 951
RB avec bougie turbo , il va falloir faire du stock :D :D :D

Michaël merci pour le poste :D :D
Mars
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker